Conseils d’entretien

Conseils d'entretien couteaux Bruno ChaperonEntretenir un couteau, c’est en prendre soin pour qu’il vous rende le meilleur service possible. Les couteaux Bruno Chaperon sont garantis à vie. Cependant pour profiter de cette garantie, il vous est demandé d’observer nos conseils d’usage et d’entretien.

– afin de préserver et de conserver toutes les qualités de coupe de votre lame, nous vous conseillons de ne pas travailler sur un support dur (verre, marbre, céramique…). Privilégiez autant que possible les supports tels que les planches à découper en bois ou plastique alimentaire.
– évitez d’utiliser le tranchant du couteau pour pousser les aliments sur la planche, utilisez plutôt le dos.
– si vous coupez des aliments dans votre assiette, pensez à mettre la lame en biais afin de préserver au maximum son tranchant.
– le passage au lave-vaisselle est à proscrire : cela risquerait d’endommager votre couteau de façon irréversible.

Conseils d’entretien :

lame acier inoxydable : l’acier inox est un acier qui ne s’oxyde pas. Il peut être nettoyé à l’eau sans problème, prenez soin de ne pas humidifier le manche en bois et de bien sécher la lame avant de la refermer. Important : ne laissez pas votre couteau immergé dans l’eau car le manche en bois risquerait de se déformer. Il est nécessaire d’affûter votre couteau régulièrement, sans attendre que votre lame ne coupe plus.

lame acier carbone : l’acier au carbone est un acier qui s’oxyde, il prend une patine grise voire noire avec le temps. Il nécessite un entretien plus important que l’acier inox et s’adresse à des usagers avertis. Nettoyez bien votre lame après chaque utilisation, celle-ci peut être passée rapidement sous l’eau mais doit être séchée immédiatement après avec un chiffon sec et doux. Le couteau doit être rangé à l’abri de l’humidité. Dans le cas d’une utilisation moins fréquente, nous vous conseillons de graisser la lame avec une huile alimentaire avant de le ranger au sec. L’acier carbone a l’avantage de s’affûter très facilement.

Conseils pour rénover une lame oxydée :
– taches de rouille : frottez avec une fine toile émeri.
– taches noires : frottez avec une pâte abrasive composée à base de bicarbonate de soude et d’eau.
Terminez par un polissage au chiffon doux, puis graissez avec une huile végétale.

lame brut de forge : l’entretien de cet acier est le même que pour un acier carbone.

lame damas : l’entretien de cet acier est le même que pour un acier carbone ; il faudra toutefois veiller à nettoyer la lame immédiatement après utilisation, sans la rayer afin de préserver les motifs du damas.

manche en bois : le bois étant un matériau vivant, il est possible que celui-ce se dilate et se patine au contact de l’humidité. Afin de minimiser ce phénomène, évitez le contact prolongé avec l’eau, qui ferait gonfler le bois. Le manche peut passer sous l’eau froide très occasionnellement, en prenant soin de l’essuyer minutieusement après. Si le bois devient sec ou terni, passez un peu d’huile d’olive ou d’huile d’amande douce avec un chiffon doux pour le “nourrir” : cela lui rendra une jolie patine.

manche en corne, bois de cerf, défense de phacochère : l’entretien est le même que pour le bois. Il faut être très attentif à ne pas plonger le manche dans l’eau ni l’exposer à la chaleur, cela risquerait de le fendre. Prenez soin aussi de huiler le manche 1 ou 2 fois par an afin d’éviter son dessèchement.

bague de sécurité : il est conseillé de lubrifier de temps en temps la virole avec une goutte d’huile alimentaire.

Consultez également nos conseils d’affûtage.