Bois et matières

 
Bruno Chaperon utilise une grande variété de bois qu’il choisit soigneusement pour la qualité du veinage, l’intensité de la couleur, la finesse du grain. Il porte attention à l’origine du bois et ses conditions d’exploitation, aux conditions de séchage et de conservation des billes. Les bûches sont transformées à son atelier, avec un minimum de perte. Toutes les chutes sont exploitées. Certains bois sont durs comme de la pierre, d’autres sont très gras et odorants, et dégagent des senteurs poivrées ou boisées.

Les essences sont choisies et travaillées avec soin, pour révéler le meilleur d’elles-mêmes : la profondeur du noir d’ébène, le contraste ligneux du cocobolo, la teinte orange du pernambouc ou violette de l’amarante, la finesse de grain du buis, les nuances de veinage du palissandre et du bois de rose, le moucheté de l’amourette, l’odeur camphrée du genévrier
Plus récemment, Bruno Chaperon introduit de nouvelles matières dans ses manches de couteau : corne de zébu, bois de cerf, défense de phacochère, ivoire végétal
Uni ou en marqueterie, chaque couteau porte en lui l’essence des matières qui le composent.

 
 
Découvrez aussi :  aciersmarqueterietailles, modèles.